Top 10 des Sneakers 2021

Top 10 des Sneakers 2021

L’univers des sneakers était très incertain en 2021. Bien sûr, le monde dans son ensemble est dans un endroit imprévisible à cause du coronavirus, dont les effets ont affecté toutes les facettes de l’économie, y compris les chaussures de sport. Les dates de release étaient en constant changement, les marques ont souffert des fermetures d’usines en Asie. D’autres projets ont été repoussés aux calendes grecques lorsque des collaborateurs de renom ont été contraints de s’éloigner du battage médiatique qu’ils avaient construit pendant des années. Et certaines des baskets qui sont sorties semblaient ne le faire que pour occuper le terrain. La logique des lancements a été bouleversée par les resellers spécialisé dans les marchandises tombées du camion.

Tous ces facteurs ont été pris en compte lors de ce classement, en plus des qualités esthétiques pures des sneakers sélectionnées. Voilà ce qui explique la présence de certaines paires et pas d’autres sur cette liste. L’autre critère important c’est comment le lancement s’est déroulé : est-ce qu’il s’agissait juste d’un changement mineur sur une paire ou un vrai lancement avec un réel design. En cette période de terrible incertitude, il y a une chose dont vous pouvez être sûr : ce sont les meilleures baskets de 2021.

10. New Balance 2002R ‘Protection Pack’

Une version en ligne de New Balance n’est peut-être pas quelque chose que vous vous attendiez à voir sur cette liste, mais une New Balance en ligne ne déclenche généralement pas non plus de files d’attente dans les magasins de baskets ! Rendons à César ce qui est à César. Le « Protection Pack » New Balance 2002R a su séduire les clients. Tout simplement.

Ici, aucune de grosse collab comme Aimé Leon Dore ou Joe Freshgoods. Mais plutôt  l’ajustement de conception simple mais efficace qui a remplacé les panneaux habituels trouvés sur les sneakers des runners des années 2000 par des superpositions en daim dentelées qui ont donné à la chaussure une sensation plus premium. Le design est l’offre de Yue Wu, qui dit que le look a été en partie inspiré par les « vieux de Boston » portant leurs New Balance rabattues sur les talons dans toute la ville des Celtics ! Chaque coloris monochromatique (gris, blanc et noir, respectivement) s’est vendu facilement et se retrouve toujours à un prix décent sur les plateformes de revente, mais nous dirions que le gris est le meilleur du lot. L’empeigne traditionnelle entièrement grise est toujours la meilleure sur les runners New Balance.

Dans un monde de baskets dominé par les collaborations (il suffit de regarder cette liste), New Balance a pu poursuivre sa course impressionnante et capter l’attention de tout le monde non pas en rebrandant un célèbre modèle déjà existant, mais en créant un nouveau classique pour l’avenir. Rien que pour ça on dit bravo ! 

9. Air Jordan 11 ‘Cool Grey’

Difficile de s’extasier pour des baskets qui sont de purs rétros dans le contexte de la meilleure basket de l’année. D’habitude il y a juste un buzz sur les réseaux sociaux autour de ce genre de release, mais pas des ventes exceptionnelles. Il existe cependant quelques exceptions à cette tendance, et les ventes des Air Jordan 11 en a été une. Cette année, la Air Jordan 11 « Cool Grey » était en incontournable. Tout le monde à validé son retour depuis sa dernière apparition en 2010.

C’est une sneaker qui occupe une place unique dans l’histoire de la marque Jordan en tant que coloris non original qui a toujours été ressenti comme tel. Pour rappel, c’est en 2001 que cette couleur a été adoptée car Michael Jordan finissait sa carrière aux Wizards de Washington. Cela a certainement contribué à l’héritage de la chaussure, car elle a en fait été portée sur le terrain par Jordan lors de son troisième acte.

Le coloris, que l’exécutif de longue date de Nike, Gentry Humphrey, a expliqué avoir été inspiré par l’Air Max 95, s’est depuis répandu dans une grande partie des archives d’Air Jordan, renforçant son importance pour la gamme et garantissant qu’elle s’est vendue aussi rapidement en 2021 que ses versions antérieures.

8. Adidas Yeezy 450

Chez Adidas, Kanye West à une formule gagnante : créer une silhouette puis, la sortir dans toutes les nuances imaginables. Il a fait l’a fait d’abord avec la Yeezy 450, que beaucoup considèrent comme la suite de la série 350. C’est une chaussure aussi légère qu’une chaussette avec une semelle intermédiaire/semelle extérieure au design agressif.

La forme est assez originale, à mi chemin entre le nuage et une main qui s’agrippe à votre pied (Surtout pour le modèle en blanc). La chaussure n’est pas parfaite, cependant. Elle est plus difficile à porter que le 350, car sa tige mince présente des problèmes pour les choix de pantalon compatibles. La chaussure ne s’est pas propagée comme une traînée de poudre comme les autres modèles Yeezy, mais elle a gagné en traction et semble être la prochaine grande silhouette de l’empire de la chaussure de Kanye West.

Peut-être qu’il faudra du temps pour qu’elle touche tout le monde. Mais nous aimons les personnes qui prennent des risques dans l’innovation. Et cette chaussure illustre parfaitement cette notion.

7. Comme Des Garçons x Nike Air Foamposite One

La liste des chaussures dans les archives Nike qui peuvent être qualifiées de «classiques» est vaste, mais peu incarnent ce terme comme la Air Foamposite One conçue par Eric Avar. La première apparition de ce modèle c’était en 1997 aux pieds de Mike Bibby lors du tournoi NCAA, puis chez Penny Hardaway qui avait des soucis de colorblocking. Depuis cette époque, il est difficile de déterminer le statut de la Foamposite dans l’histoire de la basket. C’est la raison pour laquelle cette réinterprétation par Comme Des Garçons est très intéressante.  

Connue depuis longtemps pour son esthétique expérimentale, la marque de mode japonaise Comme Des Garçons  s’est vu accorder la liberté créative de faire sortir de la Foamposite une véritable redesign. Pas uniquement un changement de couleur et des réajustements mineurs.

La nouvelle structure ne s’éloigne pas pour autant du modèle original, mais c’est incontestablement quelque chose de nouveau. La chaussure a été critiquée pour son prix de 520 €, mais ce n’était pas une surprise compte tenu de l’histoire de la tarification de la collaboration de CDG combinée à la sophistication de la construction de la chaussure.

6. Trophy Room x Air Jordan 1 High

Certains pensent que cette sneaker aurait mérité d’être placée plus haut, ou qu’elle n’aurait peut-être pas du tout eu le mérite de figurer sur la liste pour d’autres. Comment une Air Jordan 1 «Chicago» bien réalisée, et qui plus est présentée lors du All-Star Weekend ne  se retrouve pas parmi les trois premières sneakers de l’année ? La réponse se résume à la manière controversée dont les chaussures ont été sorties (si on peut parler de sortie).

Des semaines avant la date officielle de la Trophy Room x Air Jordan 1, des images ont commencé à apparaître sur les réseaux sociaux de revendeurs posant à côté de salles pleines de boîtes à chaussures bleues. Les sols étaient parsemés de dizaines et de dizaines de baskets Air Jordan 1 blanches, rouges et noires. Une chose était claire : quoi qu’il en soit, une tonne de paires se sont retrouvées entre les mains de revendeurs avant que les baskets ne sortent.

Ce que nous ne pouvons pas dire avec certitude, c’est d’où viennent ces paires, mais beaucoup pensent qu’il s’agissait d’un travail interne, un certain nombre d’allégations de backdoor étant portées contre le fils de Michael Jordan, Marcus, qui possède Trophy Room. Encore une fois, nous ne sommes pas ici pour impliquer qui que ce soit dans la version bâclée, mais nous ne pouvons pas non plus bien positionner une chaussure avec autant de badbuzz autour d’elle. 

5. Joe Freshgoods x New Balance 990v3

Pour passer de la chaussure à un objet culturel légitime, une sneaker a besoin d’une histoire. La narration dans les basket est devenue banale au cours de la dernière décennie, les responsables  marketing de la marque insistant sur le fait que même les concepts les plus banales ont un récit autour d’elles. Et quand le travail est bien fait cela peut donner une paire légendaire. La version des New Balance 990V3 de Joe Freshgoods en est peut-être le meilleur exemple cette année.

La chaussure sur le thème « Outside Clothes » est disponible en daim terreux et en maille bleu brillant. À juste titre, les baskets sont apparues à un moment où, la pandémie s’étant atténuée, les gens ont pu profiter à nouveau d’être dehors. Plus que cela, ils sont une célébration de la vie sociale noire, des communautés construites dans des espaces partagés à l’extérieur et des propres expériences de Joe qui a grandi dans le West Side de Chicago. Le bleu est un ciel d’été lumineux, le vert représente la nature.

Là où le talon de ce modèle arborait généralement un  « made in USA », le dos de la collaboration de Joe Freshgoods indique « fait pour nous » un clin d’œil aux personnes et aux expériences qu’il voulait célébrer avec le projet. Il axe la communication sur ces personnes vivant dans le quartier de sa grand-mère à Chicago, et fait référence à l’importance de New Balance pour la mode noire dans la zone DMV. (Référence au sketch « SNL » de 2013 qui dénigrait New Balance comme la chaussure signature des « gars blancs potelés de la fin de la trentaine au début de la quarantaine ».) Ce faisant, il donne à New Balance un autre type d’histoire et, en une année remplie de collaborations de bannières pour la marque, sa meilleure sneaker de 2021.

4. Fragment x Travis Scott x Air Jordan 1 High

Il est difficile d’écrire quoi que ce soit sur Travis Scott en ce moment sans qu’un petit nuage sombre ne le recouvre. Les événements funestes qui ont eu lieu au festival Astroworld du rappeur à Houston sont bien connus et seront probablement dans tous les esprits dès qu’on évoquera l’artiste. Cela étant dit, il ne serait pas juste d’ignorer l’impact de la triple collaboration de Travis avec Hiroshi Fujiwara pour Fragment sur le monde des baskets.

Comme toutes les précédentes collaborations de baskets du leader de Cactus Jack, le battage médiatique était à son comble pour la collection, celle-ci comportant un haut et un bas. À eux seuls, Travis et Fujiwara ont deux des collaborations Air Jordan 1 les plus convoitées, et maintenant qu’ils ont uni leurs forces, ils ont tout simplement créé une des 5 meilleures baskets de l’année.

Les Swoosh inversés emblématiques occupent le devant de la scène ici, assis sur une palette de couleurs Fragment Design. Les finitions incluent des logos de marque sur les deux talons avec le visage Cactus Jack à gauche et un duo d’éclairs à droite. Pensez ce que vous voulez de  Travis Scott en ce moment, mais n’oubliez pas l’impact qu’il a eu sur l’industrie des baskets dans son ensemble, et plus particulièrement en 2021.

3. Off-White x Nike Dunk Low ‘The 50’

Personne d’autre que Virgil Abloh n’aurait pu le faire. Aucun autre collaborateur n’a gagné la confiance de Nike jusqu’à avoir la liberté de sortir 50 coloris d’une chaussure en un mois ! Personne d’autre n’aurait pu donner un sens à tout cela non plus, en utilisant les coloris des chaussures – le premier d’entre eux en blanc, les paires numérotées de 2 à 49 à divers degrés de gris, et le dernier en noir – pour représenter la devise de la marque Abloh de  » définissant la zone grise entre le noir et le blanc comme la couleur Off-White. Seul le regretté Abloh aurait pu mélanger ces idées à une échelle aussi ambitieuse et réussir.

Il serait malhonnête, de prétendre que ces chaussures ont été bien reçues depuis le début. Dès leur première fuite, il y a eu des plaintes selon lesquelles une collection de 50 baskets était excessive au point d’être odieuse. Mais leur déploiement, via le programme d’accès exclusif de Nike sur SNKRS, a aidé les chaussures à trouver leur place, insaisissables et spéciales tout en n’étant pas totalement inaccessibles.

Et à sa mort, les Dunks ont pris une nouvelle dimension. Elle racontait maintenant l’histoire d’un homme qui avait l’intention de créer autant pour le monde qu’il le pouvait dans le temps limité dont il disposait. 

2. Off-White x Air Jordan 2 Low

Dans ce qui allait devenir le dernier produit Off-White x Nike à sortir avant la mort inattendue de Virgil Abloh, le designer prolifique a laissé son interprétation de la  Air Jordan 2. Sortie en deux coloris : un blanc, un rouge et un noir inspiré par Michael La paire originale de Jordan sur le thème des et un nouveau vernis royal noir et universitaire avec des accents dorés, les chaussures étaient destinées à ressembler à des artefacts tirés directement du coffre-fort de Nike. Cela signifiait une construction de semelle intermédiaire pré-émiettée (obtenue grâce à un processus unique en son genre impliquant la numérisation 3D d’une paire originale), une représentation de l’autographe de Jordan ornait les paires (intentionnellement placée sur différents panneaux de chaque paire, puisque MJ ne le ferait pas. 

Via les commentaires Instagram du collectionneur et amateur d’Air Jordan 2 Sean Collard, Abloh a passé un week-end complet à faire des allers-retours avec les fans et les détracteurs, décomposant les subtilités du design vintage. Dans ses messages, Abloh a mis en lumière les défis auxquels la marque a été confrontée pour perfectionner la pente de la zone des orteils et créer la semelle intermédiaire unique de la chaussure. « J’ai passé quatre échantillons sur la zone des orteils elle-même, c’est la zone des orteils que le 2 Low mérite pour l’œil d’aujourd’hui », a-t-il écrit. « Je ne mentionnerai pas le nombre de séries d’échantillons qu’il a fallu pour que l’injection soit correcte. »

Il nous reste une Air Jordan 2 qui ressemble à une œuvre d’art. C’est une sneaker spéciale, sur laquelle Abloh tenait à tirer le rideau, et elle a pris un nouveau poids après le décès du designer Off-White.

1. A Ma Maniere x Air Jordan 3

Quand on a appris que James Whitner, le propriétaire de A Ma Maniere, avait eu la chance de créer sa propre Air Jordan rétro, les gens avaient de grandes attentes. Whitner avait une amitié de longue date avec Michael Jordan lui-même. Et il est devenu l’un des détaillants de baskets les plus remarquables en Amérique du Nord ces dernières années.

Son Air Jordan 3, inspirée des premières Jordan que sa mère lui a achetées, se devait d’être quelque chose de spécial. Il a opté pour une chaussure à base blanche inspirée des luttes des femmes noires. La chaussure a été conçue pour les femmes, mais créée pour pouvoir être portée par n’importe qui et fabriquée dans une taille inclusive. La sneaker comporte du daim gris sur la pointe au lieu d’un imprimé éléphant, une semelle intercalaire pré-jaunie, Nike Air à l’arrière, le logo de la marque sur la languette et une luxueuse doublure en satin. 

La sneaker est sortie de manière décalée. Les femmes ont eu l’exclusivité lors de sa sortie, avant tout le monde. Le magasin a également réussi à éviter les reventes sauvages. C’était l’opposé du fiasco Trophy Room Jordan 1. Sur tous les niveaux cette chaussure est une réussite ! Une bonne dose de Stamina assurée !

Crédits : Restocks, Complex

Laisser un commentaire