SAMBA : la danse brésilienne numéro un mondial de la fête!

Les beaux jours qui arrivent timidement annoncent le début d’une compétition que tous les mélomanes attendent : la chanson de l’été! Chaque année, une chanson ou une danse envahit l’Hexagone et devient au fur à mesure que l’été avance, l’hymne qui va accompagner les vacanciers toute la belle saison. Qui a oublié la MACARENA et sa chorégraphie très élaborée? Qui ne se rappelle plus des tubes estivaux du filiforme belge – Stromae – que sont PAPAOUTAI ou encore ALORS ON DANSE? Les moins jeunes se rappellent que la Lambada a fait le bonheur des amoureux du déhanché sensuel il y a plusieurs années! Récemment cette tradition du tube de l’été s’est transformée en « hit » pouvant être associé à de grands événements, comme le fameux titre de la chanteuse Shakira «WAKA WAKA» qui a donné le coup d’envoie de la coupe du monde pendant l’été 2010 en Afrique du Sud.

Au delà de toutes ces tendances musicales qui naissent et meurent souvent avec l’été, il y en a une qui a su traverser le temps sans tomber dans la caricature : c’est la samba! Depuis des années cette danse originaire du Brésil a su franchir toutes les frontières pour devenir plus qu’une danse estivale. La samba et ses vertus – que certains qualifieraient de mystérieuses – a su se faire une place au soleil au même titre que les danses historiques comme le rock, le tango ou les danses modernes. Pourquoi cette danse originaire des bidons villes de Rio de Janeiro est devenu le symbole de la fête?

 

Samba international!

Quand on pense Samba, les trompettes et autres cuivres de Bellini  se mettent à jouer une musique joyeuse dans notre esprit, tellement ce videoclip de la fin des années 1990 représente fidèlement l’esprit de la samba : fête, joie de vivre, soleil! Mais à y regarder de plus près on constate que ce clip nous en dit beaucoup plus qu’on le croirait. En effet Bellini n’est pas un groupe originaire du Brésil – pays de naissance de la samba – mais d’Allemagne! C’est pourtant ce clip qui à donné le LA à tous les futurs cariocas européens en attente de la popularisation des écoles de Samba de ce coté de l’Atlantique. La samba montre ainsi sa capacité à transmettre ses valeurs joyeuses au delà de ses frontières.

 

Phénomène culturel et populaire

A l’instar de la Lambada, l’Allemagne était un point de départ pour la vague samba en Europe, grâce à ce clip de Bellini. Mais aujourd’hui dans n’importe qu’elle ville du monde les cours de Samba connaissent un succès énorme, comme l’atteste le nombre d’école de Samba qui y pullulent. En France les écoles sont également légions. Durant l’année du Brésil en 2005, elles ont joué un rôle important dans l’affirmation de la culture brésilienne, et ce au même titre que la Capoeira ou la Bossa Nova. On peut dire que cette danse qui est née dans les rues de Rio est partie conquérir le monde afin de devenir un phénomène populaire mais aussi culturel, reconnu de manière officielle.

Carnaval_Samba

Une success story historique

Pour comprendre pourquoi la Samba a su passer de hit de l’été à référence culturelle officielle, – là où la Macarena par exemple a échoué – il faut replonger dans l’histoire. Au Brésil LE samba est un terme masculin qui dérive probablement du quimbundo  – dialecte afro-bahianais d’origine bantoue -, où samba désigne le «coup du nombril» (ou de ventre) par lequel un danseur soliste dans une ronde choisit celui qui va lui succéder. Le samba est né au tournant du XXème siècle sous la forme de couplets et refrains accompagnés par les battements de mains et les ensembles de percussion qui constituaient alors l’essentiel des musiques de divertissement et de danse des classes populaires et afro-brésiliennes. Le samba est basé sur un rythme binaire et syncopé. La base rythmique est assurée par une batterie de percussions, la partie mélodique par des instruments à cordes et des chanteurs.

Largement – et abusivement – identifié à toute la musique brésilienne notamment à cause du carnaval, le samba est un terme générique qui regroupe de multiples genres musicaux issus de différentes parties du pays. C’est grâce à ce brassage de culture que LE samba a pu rassembler les brésiliens dans un premier temps, puis conquérir le reste du monde!

 

 

 

Laisser un commentaire