Première Essence de Tidjane Kenny : le talent en marche

C’est la fin de l’été et il est temps de faire le bilan de nos belles rencontres. A l’occasion de la Paris Fashion Week, j’ai assisté au défilé du créateur de mode Tidjane Kenny, qui proposait sa nouvelle collection « Première Essence ». Le styliste franco-gabonais de 31 ans  nous propose un voyage dans son monde créatif, original voire un peu mystique!

Premiere_essence_look_1

Premiere_essence_look2

Diplômé de l’atelier Chardon Savard, Tidjane débute avec Tsolo Munkh, lauréate du Prix du public du Festival de Hyères en 2010, le festival où on déniche les talents de la mode de demain. Il continue son chemin avec un premier défilé en 2012 lors de la semaine du prêt à porter masculin à Paris, ce qui en dit long sur son talent et sa maturité. Il enchaine avec les collections « Repose en paix » en 2013, puis « Autres regards » en 2014.

Conçue en collaboration avec Grégory Ambroisine, cette quatrième collection « Première Essence », est un flashback vers le futur, un mélange de tradition et de modernité. Modernité dans les coupes, les matières et tradition dans le maquillage des mannequins qui rappelle celui des rites initiatiques africains.

Ah l’Afrique! C’est l’une des sources d’inspiration du styliste. Non pas pour faire une énième collection wax  mais pour mieux en détourner les codes et nous apporter une bouffée d’air frais.

Ainsi les volumes larges des gandouras maliens se retrouvent dans les vestes pour hommes, avec des superpositions de matière, d’imprimés. Les grands t-shirts sont ceinturés à la taille sur des pantalons slims colorés comme les tenues des hommes Duala au Cameroun, qui nouent à la taille de grands pagnes. Les chapeaux en peau de léopard de Mobutu se retrouvent en bandeaux sur les pantalons hommes.

Dans un festival de couleurs, les corps sont désinhibés, sensuels, élégants, puissants. Le défilé ouvre avec une musique mélancolique voire un peu triste mais il ne faut pas s’y tromper. L’homme Tidjane Kenny entre portant une superposition de matières et de couleurs vives. Les chemises sont légères et colorés mais portées sous des vestes ou gilets de couleurs claires. Les accessoires, chinés un peu partout sur le globe, donnent un coté chic et décontracté à cet homme sans complexe. Il marche d’un pas décidé, sur de son élégance. Malgré le monde mélancolique, le mannequin a confiance en lui et ne se laisse pas atteindre par la morosité ambiante.

Avec cette collection, le créateur dit vouloir rendre hommage aux personnes qui l’ont toujours soutenu, et par la même occasion  mettre en avant ses sources d’inspiration : les années 80, Larry Clark, l’amour des matières.

La maison Tidjane Kenny ne fait pas dans la mode ethnique. Elle propose simplement une expérience créative qui nourrit la curiosité, le goût du voyage et un certain sens de l’audace. Je vous conseille vivement de suivre Tidjane Kenny car c’est vraiment un talent en marche!

Découvrez quelques looks de la collection ci dessous :

Look3_TidjaneKenny look4_Tidjanne_kenny_Credits_Elodie_Martial look5_TidjaneKenny Look8_TidjaneKenny

Pour en savoir plus cliquez ici : Tidjane Kenny

 

Sissy.

 

 

Laisser un commentaire