Des voitures cultes qui font peau neuve

En matière de voitures comme pour les modes vestimentaires, les courants vont et viennent et tout finit par se recycler. Aujourd’hui, nous nous concentrerons sur cette tendance qu’ont les grandes enseignes de l’automobiles à renouveler leurs plus beaux modèles pour le plaisir des nostalgiques et celui des nouveaux passionnés.

 

La Mini Cooper n’en finit plus de faire rêver

 

Son histoire est tumultueuse et ses apparitions sur les écrans multiples. Comme en témoigne cet article, la célébrissime Mini Cooper continue de faire parler d’elle. Après avoir vécu un immense succès dans son jeune âge pendant les années 1960 et le début des années 1970, la Mini subit la faillite de sa maison mère et ses ventes chutent. Il lui faudra attendre que BMW rachète le Rover Group pour qu’elle renaisse de ses cendres et que son succès explose de plus belle dès le début des années 2000. Dès lors, les rééditions de la voiture de Mr. Bean gagnent le cœur des nouvelles générations avec sa grande variété de modèles : de la classique Mini John Cooper à la 5 portes en passant par la Cabrio et la coupée, la Mini de chez BMW fait rêver tous les automobilistes nostalgiques !

 

La star de chez Fiat s’offre un lifting… ou presque !

Fiat_500

 

Le constructeur italien de renom offre un nouveau visage à son modèle phare des années 1950 : la Fiat 500. Toujours aussi petit et aux lignes toutes en rondeurs, ce modèle lancé en 2007 (mais dont les ventes n’ont commencé à marcher que l’année dernière) ne propose finalement que peu de nouveautés en termes de design. Pas de quoi sauter au plafond, tout compte fait, quoique le charme à l’italienne est toujours au rendez-vous, tout comme son rouge éclatant, si prisé des salons auto.

 

Le grand retour de la DS après 60 ans

citroen-ds3-ines-de-la-fressange

Du côté français, c’est la réédition de la mythique Citroën DS qui fait jaser ! Des « Tontons flingueurs » aux « Valseuses », la star du grand écran comme de la ville s’offre une nouvelle coupe et le résultat est surprenant. Il n’y a, en effet, plus grand-chose à voir entre le modèle de 1955 et celui d’aujourd’hui : la ligne est fine, les coloris modernes et détails soignés, seule la mécanique reste inchangée. Ce n’est donc pas certain que ce nouveau modèle fasse autant fureur dans le cinéma d’aujourd’hui, mais nous espérons qu’il connaîtra tout de même un grand succès auprès du public !

 

Et pour la petite anecdote, cette folie du vintage automobile s’étend même jusqu’au monde de la bande-dessinée : les amateurs de cylindrées qui ont suivi les aventures de Michel Vaillant vont pouvoir continuer de se régaler avec celles de son frère, Jean-Pierre Vaillant, dans la nouvelle édition de « Collapsus » par la maison d’édition Dupuis.

Laisser un commentaire